Liste de produits par fabricant Mas de Farjou

Datant de l'époque post-médiévale, le Mas de Farjou est le berceau de la famille Jean dont Louis Jean, le grand-père, sera fondateur du cru du Pic Saint-Loup en 1955.

Cela atteste de l'attachement de cette famille à ce terroir adossé au Causse de l'Orthus, au pied du Pic-Saint-Loup.

L'économie du Mas a reposé sur trois éléments : la vigne, l'olivier et le mûrier pour le ver à soie. Aujourd'hui, c'est essentiellement la vigne qui occupe l'exploitation, en sachant que la vigne sur ce terroir est plus que millénaire car la lambrusque, ancêtre de notre vigne dans le bassin méditerranéen a occupé une place importante en laissant son nom au hameau des Embruscalles jouxtant le Mas.


Autour du mas, deux cépages sont mobilisés, - Le Carignan, vieille vigne de plus de 50 ans, avec une contrainte hydrique très forte liée à la pierrosité, permet à ce cépage une expression, très singulière où transparaissent dans les vins des tanins particulièrement « soyeux ». - Le Grenache, sur le même terroir, sera associé au Carignan dans les assemblages pour constituer le « corps du vin ». Composée d'un éboulis caillouteux, la parcelle de Syrah est adossée aux plus hauts contreforts du Causse, l’éperon rocheux dénommé « Claret le Vieux » : paysage emblématique de l’appellation.


Ce sol « maigre » et profond aux caractéristiques agronomiques remarquables apporte à la vigne un excellent rationnement en eau qui permet à la Syrah les plus belles expressions aromatiques. Lorsqu'on découvre que ce terroir est en exposition Est-Sud-Est, cela contribue notamment à éviter aux mois de juillet et d'août aux raisins de « s'encagnarder » et en septembre de bénéficier de « nuits fraîches » (ce phénomène est vérifié par les bilans radiatifs). Ainsi, les bilans thermiques associés aux bilans hydriques confèrent aux vins de Syrah une grande « fraîcheur ».

Détails
Résultats 1 - 3 sur 3.
Résultats 1 - 3 sur 3.